Cie La Cour Singulière

Crée en 2011, la Cie est orientée vers le théâtre d’objet et la marionnette . Les trois spectacles qu’elle propose l’Enfermée , les Empreintes et Tire-toi de mon herbe Bambi ! ont des dispositifs différents, marionnette sur table , théâtre d’objet et marionnette à doigts, etc , mais ils ont en commun la poésie, le choix d’une mise en scène épurée, une grande tendresse mêlée d’humour noir .

Ces trois spectacles ont été présentés avec succès dans de nombreux festivals de marionnettes et festivals des arts de la rue (Festival Mondial de la Marionnette à Charleville Mézières, Mima à Mirepoix , Art Pantin, Châlon dans la rue, Aurillac, Gent en Belgique, Parade(s) à Nanterre, Les Turbulentes, La Constellation imaginaire, Scène nationale de Gap, Théâtre de Bourg en Bresse, …).

Dans notre nouvelle création “ Josette et Mustapha “ “spectacle installation” dans l’espace public, la marionnette à taille humaine côtoie le théâtre d’objet , la danse.. Ce spectacle , comme les deux premiers continuera à interroger la place des “ vieux “ dans nos sociétés occidentales .

Passionnés par les rencontres et convaincus que la création est un espace de liberté et d’épanouissement indispensable, la compagnie anime aussi des ateliers en direction d’un publics très variés ( festivals, lycées, écoles, maisons de retraite, hôpital psychiatrique…)

Et la compagnie fait partie du collectif de marionnettistes AREMA et du collectif La Bifurque ( voir Les A-cotés ).
Les spectacles sont soutenus par Occitanie en scène.

Hélène Rosset : sculptrice , marionnettiste : J’ai un parcours éclectique qui m’a mené de la criminologie à la sculpture en passant par la réalisation audiovisuelle. Je me suis formée à la sculpture, guidée par le plaisir et les rencontres et petit à petit cette passion est devenue mon activité principale. Je travaille le métal, le bois, la terre… pour parler de ce qui me touche dans l’humain , son élan, sa quête ,ses doutes …. J’expose depuis 20 ans dans différents marchés d’art, galeries et festivals liés à l’art singulier et participe à des rencontres de sculptures dans la rue ( site helenerosset.com ). Depuis 2011, je donne vie à cet univers par la création de spectacles marionnettiques au sein de la «  Cie La Cour Singulière ». Convaincue que la création donne des ailes, j’anime fréquemment des ateliers de création autour de la sculpture et de la marionnettes dans les maisons de retraite, les hôpitaux psychiatriques, les écoles, collèges et lycées, etc..

Olivier Lehmann, marionnettiste et danseur : «  L’espace public «  comme espace géographique, social et politique a toujours été un élément important dans mes expériences personnelles et professionnelles, organisation d’événementiels (cinéma et musique ), réalisations de performances cinématographiques, etc.. C’est en 2010, alors que j’aborde la danse et la rue pour la première fois, lors de participations au spectacle « Banc public «  de la Cie des Elles, que la notion de «  rue «  prend toute son importance. Et c’est aussi dans cette même année, que je découvre l’univers de la marionnette avec des formations qui ont suivies sur quelques années avec le Théâtre de cuisine, Cie Philippe Genty, David Girondin Moab, Claire Heggen,etc…
Dés 2011, Hélène Rosset et moi créons la Cie La Cour Singulière (Marionnette et Théâtre d’objets) avec deux spectacles de marionnette intimistes et poétiques L’Enfermée 2011 et Les Empreintes 2013 puis en 2016, Tire-toi de mon herbe Bambi ! marionnette et théâtre d’objet. Nouvelle création 2021 Josette et Mustapha.Parallèlement, je continue le travail du corps et de la présence en jeu dans l’espace public au travers de formations ( danse impro, mime et le buto ) avec Patricia Kuypers, Isabelle Usky , Hélèna Serena, Cie ExNihilo, Cie Kamchàtka etc.. , de performances et spectacles en extérieur dont Chaises en cours de création. J’anime aussi des ateliers mêlant marionnette et danse ( Écoles maternelles et primaires, Collèges, lycées, médiathèque, etc ).